Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : A votre écoute pour une aide aux coproprietaires, aux syndics bénévoles et aux conseils syndicaux
  • : Vous ne savez pas ou chercher une information entre tout ce qui se dit. Vous cherchez un conseil, une solution, exposer votre problème ... J'essayerai de répondre à votre demande d'informations, d'éclaircir le problème Je ne suis pas avocat, je mets seulement mon expérience à votre disposition C'est gratuit
  • Contact

Auteur du Blog

Marie Antoinette DENOIS

Tel : 06 43 15 91 58

Mail : sos.syndic@orange.fr

 

 

Archives

13 janvier 2019 7 13 /01 /janvier /2019 19:49

Un nouvel article a été publié le 26/04/2020

Lire le nouvel article

Un copropriétaire a acquis un lot composé d'une cave en sous-sol que le règlement de copropriété permettait d'affecter à un usage professionnel. Ce copropriétaire a toutefois transformé cette cave en habitation sans autorisation préalable de l'assemblée générale et l'a mis en location.

 Or, en application de l'article L. 1331-22 du code de la santé publique, les caves ne peuvent être mises à disposition aux fins d'habitation.

La pénurie de logements dans les grandes agglomérations conduit certains propriétaires à transformer des caves et des sous-sols en habitation souvent baptisés souplex. Il est pourtant risqué de mettre de tels biens en location. Un locataire pourrait soutenir que de tels locaux, nonobstant les travaux qui ont pu y être faits, devraient être qualifiés d'impropres par nature à l'habitation au regard de l'article L. 1331-22 du code de la santé publique qui interdit de mettre à disposition à usage d'habitation les caves et sous-sols. La question du respect des caractéristiques de décence pourrait également se poser. 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires