Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : A votre écoute pour une aide aux coproprietaires, aux syndics bénévoles et aux conseils syndicaux
  • : Vous ne savez pas ou chercher une information entre tout ce qui se dit. Vous cherchez un conseil, une solution, exposer votre problème ... J'essayerai de répondre à votre demande d'informations, d'éclaircir le problème Je ne suis pas avocat, je mets seulement mon expérience à votre disposition C'est gratuit
  • Contact

Auteur du Blog

Marie Antoinette DENOIS

Tel : 06 43 15 91 58

Mail : sos.syndic@orange.fr

 

 

23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 20:56

La Cour de cassation rappelle que la force majeure invoquée dans l’article 1148 du Code civil doit, pour être exonératoire de responsabilité, revêtir deux caractères fondamentaux : celui d'imprévisibilité et celui d'irrésistibilité de la force majeure ; la Cour d'appel de Versailles, pour avoir exonéré une bailleresse de l’obligation d’installer des boîtes aux lettres individuelles, à laquelle elle avait pourtant été condamnée sous astreinte, au motif que l’immeuble ayant été mis en copropriété par cette même bailleresse, auparavant propriétaire de tout l’immeuble, et qu’à deux reprises les copropriétaires ont rejeté la résolution concernant les travaux d'installation des boîtes aux lettres, s’est vue censurer par la Cour de cassation qui estime que ni la mise en copropriété à laquelle la bailleresse avait procédé de l'immeuble lui appartenant, ni le vote ultérieur de résolutions défavorables à la mise en place de boîtes aux lettres dans l'immeuble ne revêtaient les caractères d'imprévisibilité et d'irrésistibilité de la force majeure exonératoire de responsabilité 

Partager cet article

Repost0

commentaires